Gabrielle Dumont

  • Pour voir les œuvres disponibles, accédez à la section boutique.

Pour voir les œuvres disponibles, accédez à la section boutique.

« Ma vie s’inspire de l’art et mon art s’inspire de ma vie… »

-Gabrielle

Gabrielle Dumont détient un diplôme d’études collégiales en arts plastiques du CÉGEP de Sainte-Foy. Depuis plusieurs années, Gabrielle Dumont poursuit son cheminement artistique à son atelier de manière autodidacte.

Dans son travail, elle s’intéresse à l’être humain, à son intensité et à sa complexité.

Il est, pour elle, une source d’inspiration inépuisable. Il apparaît dans ses peintures, parfois en couple, parfois seul, mais toujours merveilleusement intégré à l’espace que représente chacune de ses toiles. Lorsqu’elle peint, l’artiste Gabrielle Dumont se laisse guider par son intuition, évitant d’anticiper le résultat final de l’œuvre. Elle préfère s’abandonner et se laisser surprendre au fil de ses découvertes. Ses peintures naissent alors d’un travail spontané en lien avec l’émotion du moment.

Construit sur les émotions, la spontanéité, les couleurs, l’ambiance et le symbolisme, le travail artistique de Gabrielle Dumont est comme un langage intuitif qui vient directement du coeur.

Après l’obtention de mon diplôme d’études collégiales en arts plastiques du Cégep de Sainte-Foy, j’ai décidé de poursuivre mon cheminement de façon autodidacte.

Mon processus créatif est inné et survient dans l’improvisation et sans contraintes. L’atelier libre s’est donc imposé dès mes débuts comme le lieu privilégié pour effectuer mes recherches.

Suite à l’expérimentation de plusieurs techniques, la peinture à l’encaustique est devenue mon médium privilégié. Le terme encaustique vient du grec εγκαίειν, faire brûler, graver au feu, brûler intérieurement du feu du désir. Dans ce procédé, les pigments de couleurs sont délayés dans de la cire d’abeille fondue et chaque couche appliquée doit être fusionnée par la chaleur. Mes œuvres sont créées sur des panneaux de bois afin que la matière soit bien supportée et reste stable.

Le choix de cette technique m’a permis de me sentir en harmonie dans l’expression de mon identité créative. C’est-à-dire, elle me donne accès à un langage qui laisse place à toutes les ambivalences que comporte ma recherche en création. Soit à la fois, de travailler le flou et le détail, la maîtrise et l’inattendu, la représentation figurative et l’ornement abstraite.

Dans mes créations, le traitement comporte plusieurs étapes, telles que la gravure qui fait apparaître des traits dominants, la superposition des couleurs et de leurs transparences. L’ajout de feuilles d’or n’est pas qu’un effet décoratif mais bien une mise en lumière du sujet, une façon de créer des zones attractives qui viennent renforcer l’aspect parfois flou ou plus brut de mes textures. Ainsi, j’insuffle à l’œuvre un éclat somptueux comme le serait un objet ancien et précieux empreint de mon vécu, ce qui me permet enfin de révéler dans mes œuvres toutes les nuances de mes intentions, tel que de manifester un état de recueillement qui est une sorte de quête de l’absolu pour moi.

L’art Byzantin et les icônes ont une certaine influence dans mon travail. On peut la constater par le sujet, l’état de contemplation, la composition et le symbolisme. Ma fascination pour cet art m’a permis de me relier à l’être humain dans toute sa splendeur, car c’est ce qui m’interpelle et habite mon imaginaire. Je suis touchée par leur intensité, leur complexité, leur fragilité et leur force, ces choses invisibles qui déterminent les êtres en silence, leurs états d’âme subtils.

Dans mes créations, j’aspire à atteindre une certaine plénitude qui je l’espère, sera porteur de sens pour le spectateur qui admirera l’œuvre. Mon intention est de générer une union entre l’être et le sacré de l’œuvre et d’offrir ainsi la possibilité d’accompagner par mon art le quotidien des gens.

Depuis 2010, Gabrielle Dumont est représentée depuis 2015 par la Galerie du Vieux Saint-Jean, Saint-Jean-sur-Richelieu.

Cette artiste, très active et impliquée dans le milieu des arts visuels à Québec, est membre de plusieurs regroupements artistiques dont, entre autres, les Ateliers ouverts, le RAAV et le Groupe des onze.

Elle a exposé son travail en solo au Mont-Martres-Canadiens à Sillery et en collectif à la Galerie Amsterdam Whitney à New York, à la Galerie Lessedra à Sofia en Bulgarie, au symposium de Lac-Etchemin, au Symposium de Victoriaville, ainsi que dans plusieurs galeries à Québec dont la Salle Multi de la Coopérative Méduse, la Galerie Tzara, la Galerie L’espace contemporaine, la Galerie Magella Paradis, la Galerie Bécot, la Galerie de la Bibliothèque Gabrielle-Roy et la Galerie du Vieux Saint-Jean.