Clarence Bourgoin

Pour voir les œuvres disponibles, accédez à la section boutique.

Ma passion, c’est la peinture. On ne se déguise pas en artiste, on l’est ou on ne l’est pas. Lorsque je peins, je m’abandonne complètement en oubliant tous les tracas du quotidien. Une fois que j’applique ma couleur je ne reviens plus là-dessus. Je travail particulièrement mes ombres et mes lumières afin quelle soit en parfait accord avec l’ambiance et en harmonie avec les couleurs.

– Clarence Bourgoin

Peintre Canadien, Clarence Bourgoin est né en 1946 à Saint-Léonard, Nouveau-Brunswick. Il a résidé 30 ans au Québec où il a gagné, en partie, sa vie comme guitariste en plus de peindre ses tableaux, pour ensuite revenir s’installer au Nouveau-Brunswick avec sa famille.

Quand il était petit, Clarence aimait beaucoup dessiner, et il le faisait partout là où ça lui paraissait normal : dans ses cahiers de catéchèse ou sur les nappes de sa mère.  Un jour il aperçût, annoncé, l’atelier d’un peintre qui l’a grandement marqué : Claude Picard, Artiste-Peintre.  Assis sur le perron de sa maison d’enfance alors qu’il se remémorait l’annonce, et en se balançant « les petites pattes de sept ans, » il déclara que c’est ça qu’il serait dans la vie : un artiste-peintre.  « Je le savais, je le sentais dans le plus profond de moi, » dit-il en se remémorant cet instant de vérité.  « On dit qu’il n’y en a qu’une seule fois dans une vie, un moment comme ça.  Pour moi, c’était ça. »  Claude Picard fût l’un des peintres qu’il a admiré le plus dans sa vie, beaucoup plus que n’importe quelle œuvre vue en Europe.

À 16 ans, Clarence Bourgoin vendait son premier tableau pour la somme de $50.00 à une famille de Saint-Léonard, tableau qui aurait aujourd’hui tout près d’une valeur de $4,500.00.

À la suite d’une autre de ses innombrables anecdotes, il est surnommé « chasseur de paysages. » Il est un peintre figuratif paysagiste faisant partie du mouvement expressionniste.  Le résumé de sa vénérable carrière énumère autant de participations à des symposiums d’art figuratif au Québec et à l’échelle internationale que de prix et de mentions d’honneur, sans compter ses expositions de groupe ou solo dans diverses galeries nationales et internationales.

Afin de développer l’art et la culture dans son village natal de Saint-Léonard, il fonda le Rendez-vous des Artistes en 2004. Ce symposium est devenu le plus grand rassemblement d’artistes peintres et sculpteurs à l’Est du Canada et Clarence y est toujours bien présent comme président fondateur et artiste exposant. De plus, il compte à son actif plus d’une trentaine de présidences d’honneur à divers autres symposiums présentés un peu partout dans la province du Québec.

Clarence Bourgoin est répertorié au Musée des Beaux-Arts depuis 1987.  En 2005, on lui consacre un article dans l’International Artist Magazine, intitulé Master Painters of the World Canada Showcase 2005.  Il s’est vu remettre un prix spécial pour son œuvre pas la Société Nationale des Beaux-Arts de Paris lors d’une exposition au Caroussel du Louvre en 2007.  Ceux-ci ne sont que quelques exemples des accomplissements artistiques de sa longue carrière.

Bien qu’il œuvre la majeure partie de son temps dans l’est Canadien, l’ensemble de sa production est distribuée à travers le Canada, les États-Unis et en Europe. Plusieurs articles et illustrations de son travail paraissent dans des publications nationales et internationales.

Clarence Bourgoin

Le chasseur de paysages, c’est ainsi qu’on le nomme.  Membre de l’Institut des arts figuratifs, M. Bourgoin a la feuille de route bien garnie.  Peintre depuis 60 ans répertorié au Musée des Beaux-arts du Canada, il a exposé un peu partout dans le monde.

 

Démarche artistique

En se rendant au Musée d’Edmonston, Nouveau-Brunswick, où il allait accrocher ses tableaux pour une exposition solo, Clarence Bourgoin remarque que la période de chasse va de bon train, puisqu’elle est mentionnée partout.  Au musée, on lui demande s’il a un titre pour son exposition : prit au dépourvu, M. Bourgoin dit alors que lui, il ne chasse pas.  Plutôt, il va à la chasse aux paysages.  Son exposition fut ainsi intitulée « Le Chasseur de Paysages, » et c’est ainsi qu’on le surnomme depuis, après que ce titre ait été médiatisé dans les journaux locaux.

Clarence Bourgoin est toujours à la recherche de son prochain tableau, en parcourant les routes de son Nouveau-Brunswick natal et du Québec, il observe tout ce qui l’entoure, à un tel point qu’il se dit dangereux au volant, car il peut s’arrêter brusquement s’il voit quelque chose qui l’inspire suffisamment pour en faire un croquis, une étude.  « Quand je vois une scène magnifique, » dit-il, « je mets les freins et m’arrête pour le peindre. »

Ses toiles illustrent des paysages de plusieurs régions du Québec, Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et des Iles-de-la-Madeleine.  Il a longtemps peint des scènes de la région de Charlevoix, où il dit avoir mis de côté les règles de la peinture, car la lumière de cette région dément ce que l’on nous dit sur la perspective atmosphérique : quand un nuage passe et cache le soleil à l’avant-plan, la montagne au loin, qu’on nous a dit doit être presque disparue, devient soudainement bien vivante, et elle est là, toute noire, plus imposante qu’elle ne le devrait.

Clarence Bourgoin a longtemps peint des portraits, et ensuite il s’est adonné aux natures mortes, mais c’est le paysage qui l’attirait toujours.  Il peignait très souvent dehors, en nature, et il lui parut logique un jour de peindre ce qu’il voyait.  Il n’a jamais regretté son choix, et il y retrouve sa muse encore, après 60 ans de carrière.  « Mais je n’oublie pas les principes de base de la nature morte : dans la nature, le goulot de la bouteille devient le clocher de l’église, et donc, la composition d’une scène paysagère n’est pas trop différente que celle de la nature morte. »

Les œuvres de M. Bourgoin ont un style unique et il n’essaye pas de copier un paysage, mais de lui apporter une âme avec un coup de pinceau propre a lui. Ses œuvres ont du caractère, un peu à l’image de l’artiste qui aime la vie, les couleurs et son franc-parler. On le définit avant tout comme un artiste et non simplement un peintre.

« Il peut y avoir des milliers de personne qui vont reproduire ou copier ce qu’ils voient et font de belles toiles.  Pour moi, le fait de me rendre sur les lieux, de m’installer et de ressentir l’atmosphère, le froid comme la chaleur, de m’en imprégner et faire des croquis si le temps me manque, j’adore ça.   De retour à mon atelier avec mes esquisses ou mes peintures, je réinvente ces paysages magnifiques en les modifiant au fil de ma création; l’idée est de les rendre plus beau qu’il ne l’était au départ. »

Pour Clarence, il faut toujours viser plus loin pour rester vivant comme artiste.  Chaque tableau qu’il peint, il le fait pour qu’il soit encore plus beau que le dernier qu’il a peint.

« Ma passion, c’est la peinture. On ne se déguise pas en artiste; on l’est ou on ne l’est pas.  Lorsque je peins, je m’abandonne complètement en oubliant tous les tracas du quotidien. Une fois que j’applique ma couleur, je ne reviens plus là-dessus.  Je travaille particulièrement mes ombres et mes lumières afin quelle soit en parfait équilibre avec l’ambiance et en harmonie avec les couleurs. »

Clarence Bourgoin

clarencebourgoin@gmail.com

www.clarencebourgoin.com

 

Éducation

1990 – 1993              Mission Renaissance, Montréal

Dessin linéaire, ombres et lumières

Peinture

 

Formation autodidacte

 

Prix et mentions (sélectionnés)

2019                             Officier Académicien et Ambassadeur des Arts du Nouveau-Brunswick, Mondial Art Academia de Paris

2018                             Inauguration du parc Clarence Bourgoin, avec monument de bronze de Clarence Bourgoin

2016                             Maître en beaux-arts – AIBAQ

2016                             Plaidoyer pour les arts, foundation Sheila Hugh MacKay

2014                             Membre émérite – IAF

2009                             Diplôme de la confrérie de LIPIR’RÉVÉ di LINCINT

2009                             Certificat décerné par le collège des Bourgmestres et Échevins de Lincent-Racour-Pellaine, Province de Liège, Belgique

2009                             Certificat de reconnaissance de la Mairie Hévis, Hongrie

2007                             Intronisé membre de la Guilde de St-Christophe, Lincent, Belgique

2002                             Première mention, Rencontre des Arts

 

Galeries et représentation (sélectionnées)

2018                             Galerie du Vieux St-Jean

2015                             Galerie d’art Meraki, Paquetville, NB

2013                             Galerie Hang’Arts, Jonquière, QC

2009 à 2013               Galerie Hervey Lessard, Tadoussac, QC

2009 à 2010              Galerie Pépin d’art, Laval, QC

2010 à 2011               West End Gallery, Edmunton, AB et Victoria, BC

2010                             Galerie d’art Christian Trudel, Joliette, QC

2007 à 2008              Galerie Mosaïque, Dieppe, NB

2007                             Galerie d’art les imagies, Sutton, QC

2004 à 2009              Galerie du nouveau monde, Montréal, QC

2001 à 2006              Seacoast Gallery, St-Andrews, NB

2005 à 2006              Galerie d’art Suzanne Robert, Mont-Tremblant, QC

2002 à 2004              Light House Gallery, Moncton, NB

2002 à 2003              Kensington Fine Art, Calgary, AB

 

Expositions solos (sélectionnées)

2015                             Théâtre Le Capitol de Moncton

2009 et 2013            Musée historique du Madawaska, Edmunston, Nouveau-Brunswick

2007                             Hôtel Delta Beauséjour, Moncton, Nouveau-Brunswick

1999                             Musée régional de Vaudreuil-Soulanges

1991                             Musée de Restigouche, Centre National d’Exposition, Campbellton

 

Expositions internationales (sélectionnées)

2006 à 2010              Symposium international de Racour, Belgique – André Coppens

2009                             Héviz Budapest, Art Harris, Hongrie

2007                             Carrousel du Louvre, Parie, France

1996                             Conservatoire Aristide Bruant, Andrézieux-Bouthéon, France

 

Expositions de groupe (sélectionnées)

2003 à 2019              Rendez-vous des artistes, Saint-Léonard, Nouveau-Brunswick

2010 à 2019              Symposium des arts de Drummondville

1998 à 2015              Symposium des Villages en Couleurs, L’Anse-Saint-Jean

2005 à 2015              Symposium L’accueil des grands peintres de Chesterville

2003 à 2013              Symposium des Arts de Danville

2003 à 2006              Agence de mise en marché d’oeuvres d’arts du Nouveau-Brunswick (exposition permanente)

2000, 2004,              Symposium de Baie-Comeau

2008, 2013

2011                             Hôtel Hilton Bonaventure, Montréal

2006 à 2010              Symposium de Sept-Îles

2007                             Baie-St-Paul: 10 provinces, 10 artistes, 10 jours (exposition itinérante)

1994 à 2013              Rencontre des arts, Saint-Jean-sur-Richelieu

2006                             Symposium des Îles-de-la-Madeleine

2003, 2006                Symposium du Carnaval de Québec

2004 à 2006              La fête aux jardins, Lieutenant-gouverneur du Québec

2000 à 2002              Symposium des Maîtres, Beauport

2000                             Salon national des galeries d’art du Québec

2000                             Symposium Saint-Antoine-sur-Richelieu

1996 à 1998              Baie en Art, Valleyfield, Québec

1994                             Fondation Baldwin Cartier, Pointe-Claire

 

Collections (sélectionnées)

Auberge Harris, Saint-Jean-sur-Richelieu, QC

La Capitale, assurances générales, Québec, QC

L’Honorable Bernard Landry, ex-premier ministre du Québec

L’Honorable David Cliché, ministre du tourisme, Québec

Denis Lapointe, Maire de Valleyfield, QC

Groupe Savoie, St-Quentin, NB

Brasserie Molson O’Keefe, Montréal, QC

Énergie du Nouveau-Brunswick

L’Honorable Frank McKenna, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Loto Québec, Québec

 

Entrevues et publications

2014                             L’Acadie des Terres et Forêts, Congrès Mondial Acadien

2005                             Master Painter of the World (Canada Showcase) – International Artist Magazine

1995 à 2000              Guide de Roussan – Peintres du Québec

1998 à 2006              Magazin’Art, Répertoire Biennal des Artistes Canadiens

1999                             Magazine Art Business News

1990                             Livre des ventes internationals – Mayers

1990                            Auction prices of American Artists

 

Associations

Institut des Arts Figuratifs

Association Acadienne des Artistes Professionels du Nouveau Brunswick

Membre de l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec

Mondial Art Academia de Paris