Léa

Pour voir les œuvres disponibles, accédez à la section boutique.

« Je veux montrer ma vision de l’homme qui s’approprie son environnement » précise-t-elle. La dénonciation ne lui plait guère. Revendiquer, manifester, d’accord. Mais l’esthétique doit occuper une part aussi importante dans le message. Discours, oui, mais beau discours!

– Léa

Titulaire d’un DEC en arts plastiques et d’un Bac en design de l’environnement, je concilie les deux pour former parfaite harmonie entre l’oeuvre, le regardant et l’espace. J’ai deux facettes : celle de peindre pour moi et mes expositions, et celle de peindre pour mes chers clients et leurs espaces. Dans les deux cas, il ne faut pas oublier que, ça reste selon mon inspiration !

Depuis 2008, je diffuse mon art en exploitant de nombreuses techniques au bénéfice de plusieurs amateurs et connaisseurs. Sans cesse en exploration, je travaille à un style très actuel qui m’est propre et qui évolue à chaque oeuvre. Le corps humain et l’architecture sont des sujets intimement liés et infinis que j’adore traiter. Moduler les courbes de l’un et tracer les droites de l’autre sont complémentaires dans le processus de ma recherche d’équilibre. Maintenant reconnue par mes pairs, j’aime ouvrir mes portes grandes ouvertes aux belles associations J’expose à la galerie du Vieux Saint-Jean où j’y travaille.

Principalement des portraits de femmes, d’animaux et d’hybrides dans leur environnement, depuis le début, j’aime représenter la relation que nous entretenons avec notre environnement en général. On se l’approprie et on croit que la terre nous appartient. J’illustre ma vision de l’Homme de façon simple et culturelle en passant par la ressemblance que nous avons avec les animaux, par l’industrialisation et un tas de sujets qui se rapportent à mon inspiration. Un discours artistique davantage esthétique que revendicateur !

Quand à ma technique elle est diverse ! J’aime à même une seule oeuvre en explorer plusieurs : le crayon pour les parties brouillons, l’eau pour les parties fluides et surtout les textures. Le tout très contraste donnant un style pas tout à fait impressionnisme, mais ni abstrait, ni réalisme. Un style actuel qui, je peux le dire, m’est propre maintenant, évoluant sans cesse en travaillant pour mes propres collections et/ou mes chers clients selon des espaces. Pour ce qui traite de ma dernière collection, j’y ai ajouté la couture. Une matière dont j’apprécie la finesse et je maîtrise sa technique.

A venir.